mots de tête Conseils,Emploi Comment devient-on jardinier paysagiste ?

Comment devient-on jardinier paysagiste ?


Lorsqu’on a les mains vertes, on en profite pour améliorer son espace extérieur, mais pas que ! Dès son plus jeune âge, les talentueux jardiniers n’ont pas peur de se salir les mains, ils rêvent déjà grand : s’investir dans le paysagisme. C’est pourquoi ce guide fait un zoom sur ce secteur qui devient plus que prometteur.

Description du poste

Contrairement aux idées reçues, le métier de jardinier paysagiste n’est pas fait pour tout le monde. C’est une profession qui ne connaît aucune pause. Il faut un corps bien solide, et de l’endurance pour exercer dans cette activité. L’habileté manuelle est l’une des qualités recherchées, alors que le sens de l’observation met la sauce. Lorsqu’un jardinier possède un sens artistique, il réalise un véritable chef d’œuvre dans ses créations.

Dans ce secteur, on imagine un avenir brillant pour les paysagistes. Les emplois se créent sur le marché, les demandes sont en hausse. En effet, les activités d’un jardinier paysagiste touchent la préparation des sols, les semis, l’installation des pelouses, l’entretien des plantes et des fleurs au cours des saisons.

Études, diplômes et formations

Avant le bac, le diplôme en CAPA travaux paysagers reste accessible au futur jardinier paysagiste. En seconde place, le BEPA qui concerne l’aménagement de l’espace, se focalise sur les travaux paysagers. Ceux qui souhaitent approfondir leurs études choisissent de faire un brevet d’études professionnelles agricoles. Grâce à cette compétence, il est possible de jongler entre deux branches dont le marché du travail ou l’option bac technologique/professionnel. Sauf qu’avec un bac professionnel, conduire un chantier paysager se révèle être un atout.

Après le bac, le BTSA aménagements paysagers attend les étudiants du paysagisme. L’objectif étant de s’initier à l’aménagement paysager, étape par étape jusqu’à la réalisation finale. Le programme intègre l’étude des végétaux dans leur environnement, tandis que les aspects techniques du métier seront abordés. Un étudiant disposant de ce diplôme sera admis automatiquement dans un bureau d’études, exerçant dans les travaux d’architecture, au sein des services espaces verts et foncier d’une entreprise.

Entre les options qui s’offrent dans le métier de paysagiste, jardinier et technicien paysagiste sont catégorisés dans un niveau moyen en termes d’apprentissage. Des formations de base sont proposées par les professionnels, alors que pour devenir architecte paysagiste, les écoles d’ingénieurs spécialisées s’ouvrent aux plus motivés. Il n’y a plus qu’à choisir son orientation !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post